Consulat général d'Australie
Nouméa
Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, Wallis et Futuna

Des centaines de personnes sont venues nouer un ruban blanc pour montrer leur soutien à l’éradication de la violence contre les femmes

Le Consulat général d’Australie à Nouméa a marqué la journée du ruban blanc en conviant le public à venir nouer un ruban blanc sur la barrière de la chancellerie en signe de soutien à l’élimination de la violence faite à l’encontre des femmes. Durant la semaine du 23 au 27 novembre, le Consulat général a organisé deux évènements visant à sensibiliser la communauté et la jeunesse à lutter contre ce fléau basé sur la discrimination des genres. Le Consul général Paul Wilson, a présidé un mini-débat avec des élèves issus de différents établissements suivi d’une collation durant laquelle les invités de marque, la société civile et des associations ont pu démontrer leur soutien à ce combat.

A la fin de la semaine, c’est près de 350 rubans blanc qui ornaient la barrière de la chancellerie. Des rubans noués par des dirigeants, la jeunesse, les autorités locales et des passants. Un signe concret de solidarité pour briser le silence de ce défi commun.

Vous pouvez visionner la vidéo de cette évènement en cliquant sur ce lien.

La chancellerie était ornée de 350 rubans blanc noués par les autorités, la jeunesse et la communauté.

25 femmes issues du dispositif “100 femmes leaders” entourent le Consul général Paul Wilson.

Lors de son élocution, le Consul général Paul Wilson a déclaré “ Le silence est l’une des barrières empêchant l’élimination de la violence à l’égard des femmes… nous essayons donc d’encourager le débat en invitant le public à venir nouer des rubans blancs. »

Dans les jardins de la chancellerie, le Consul général Paul Wilson s’est adressé aux élèves issus de divers établissements, pour échanger sur le problème que représente la violence à l’égard de femmes et la signification de cette campagne du ruban blanc.

Les élèves ont montré leur soutien à la lutte contre la violence faite envers les femmes, en attachant leurs petits rubans blanc sur la barrière de la chancellerie.